lundi 27 décembre 2010

This is the end

Chers lecteurs,

Il y a deux ans je me lançais dans l’aventure de ce blog.
L’idée était, je me cite, « de graver sur l'écorce du Web, les souvenirs de plusieurs années de rendez-vous galants avec l'écriture. » Avec le recul, je dois avouer que je trouve l’expression bien pompeuse !
Après environ 8000 visites, 220 messages et 424 commentaires, il est temps de tourner la page.
La première publication que j’évoquais en janvier 2009, mon premier grand bonheur d’écrivain, était « Cat People », nouvelle parue en janvier 2007 dans le magazine Black Mamba.
Depuis, il y en a eu beaucoup d’autres, aussi bien en France qu’au Canada, dans des fanzines, des webzines, des revues professionnelles et des anthologies. La dernière en date est « Sous l’aile de l’ange », curieusement l’un de mes premiers textes, qui sortira en janvier 2011 dans l’anthologie « Afrique(s) » chez Parchemins et Traverses.
La boucle est ainsi bouclée.
Bien sûr, il y a eu aussi la publication de mon premier roman « Les fantômes du Panassa », lauréat du prix du jury du roman de l’été Femme Actuelle 2009 et quinze mois plus tard, après bien des déboires, celle de mon recueil de nouvelles policières « Mortelles attractions ».
Vous avez pu suivre, tout au long de ces deux années, les moments de bonheur d’un artisan écrivain, mais aussi ses instants de doute. J’espère que mes messages ont été utiles à certains pour mieux comprendre et se préparer aux aléas d’une carrière d’écrivain. Le choix d'un bon éditeur est ici primordial.
De votre côté, amis lecteurs, vos commentaires et vos messages de soutien, me sont souvent allés droit au cœur et m’ont encouragé à persévérer et à aller de l’avant.
Je vous en remercie sincèrement.
Mais…, car vous sentez bien qu’il va y avoir un « mais », il est temps pour moi de passer à autre chose. De tirer un trait sur ces deux ans. De faire peau neuve.
Alors « Ecrits et Chuchotis », symbole de cette période, c’est terminé.
Je n’abandonne pas pour autant l’écriture, soyez sans crainte ! La passion est toujours là, bien vivace. Je compte même y consacrer plus de temps mais en évitant, cette fois, certains écueils.
Je croise les doigts pour que ça marche.
Et peut-être qu’un jour, comme moi, « Ecrits et Chuchotis », réapparaîtra sous un autre nom !
Alors, so long à tous et bonne route !

4 commentaires:

  1. Trop nul!
    Me voilà bien déçue!
    Véro (de la lumière?)

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai ça. Même si on ne réagissait pas à chaque rubrique, on aimait jeter un coup d'oeil régulièrement. Et comment on va faire maintenant pour connaître la parution des écrits de YDC?
    Jacky

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Yves,
    Quelle stupéfaction à la suite de ma visite sur votre site....!!!!....
    Un adieu ???!!!!! Mais que vous arrive-t-il ?
    J'ai lu et relu votre commentaire pour comprendre et entendre derrière les mots écrits ceux que vous souhaitiez chuchoter...
    Mais malgré tout ce que je peux tenter d'échaffauder comme arguments positifs qui vous extirperaient et vous éloigneraient de la rédaction de commentaires, je ne peux vous cacher à quel point j'ai mal au coeur.
    Sans vous, vos commentaires, vos coups de gueule ou vos coups de coeur sur l'édition, je me sens comme abandonnée....abandonnée et seule...face à l'écriture...
    Vous le savez autant que moi, il est difficile de rencontrer des gens animés par une même passion, et quand on a la chance de pouvoir communiquer avec eux, on se bat pour ne pas les perdre.
    Vilaine égoïste que je suis me direz-vous, qui ne pense qu'à elle... pas vraiment...simplement je ne comprends pas, malgré votre texte, ce qui vous motive réellement à arrêter votre blog...
    Alors, après réflexions, je me hasarde à penser à des choses bien plus explicites et agréables que celles que j'ai pu lire sur votre site. Parce-que, franchement, j'ai bien du mal à vous laisser nous quitter sur ce genre de commentaire, sans broncher...
    donc:
    - si c'est pour une belle dame que vous stoppez toutes correspondances avec vos lecteurs, alors la raison est légitime et bien sûr honorable.
    - si entretenir un blog est beaucoup trop fastudieux et demande un travail qui vous éloigne de la création...alors, c'est normal...
    - si vous jugez le fond de votre blog inadapté maintenant que vous vous employez à n'écrire que des nouvelles...logique...
    je peux le comprendre...
    Mais je crains un ras le bol, un défétisme, une perte de confiance en vous ... alors que du haut de la marche où vous êtes, bien des auteurs vendraient leur âme pour s'y installer...
    Je sais, vous allez me dire que vous n'êtes pas l'auteur que je vante, que je clame, mais vous avez été édité plus d'une fois, Yves! Vous avez participé à des salons, des signatures, avez été consacré, et suivi par un lectorat, des copains ou auteurs en herbe qui attendaient, espéraient, ou tout simplement qui aimaient discuter avec vous.Alors?
    Ma démarche est sûrement stupide, vaine, mais elle a pour objectif de ne pas vous perdre. Si vous saviez comme vous êtes important pour des gens comme moi.
    Je peux comprendre l'arrêt d'un site, j'ai également stoppé le mien il y a quelques mois, effacé tous les messages et les commentaires pour ne laisser que les titres de mes romans et un court résumé avec extrait... mais je n'ai nullement tourné le dos à certains auteurs avec lesquels je communique toujours.
    J'espère que c'est ce que vous souhaitez faire... j'aurai trop mal au coeur sinon.
    C'est la nouvelle année, et au moment où je m'apprêtais à vous la souhaiter, vous voilà déjà loin et tourné vers d'autres horizons...
    Alors, Bonne Année Yves ! Je vous la souhaite riche et intense, loin des doutes et des remises en question ! Je vous la souhaite porteuse d'inspirations et de rencontres. Bref, une année riche en mots et en pages rien que pour vous!

    Allez, Yves, s'il vous plaît, ne me laissez pas entendre que l'écriture s'est terminé. Pas vous. Pas comme ça!
    à très bientôt,
    Véro... (de l'ombre... parce que plus à l'aise derrière un clavier...)

    RépondreSupprimer
  4. Il faut bien avouer que c'est très beau, très bien dit, empreint d'une grande tristesse que la Véro de la lumière ressent même si elle ne sait pas si bien l'exprimer!
    Mais j'ai bien peur que notre tête de mule d'Yves n'entendra pas raison, malgré ce très beau texte....:(

    RépondreSupprimer