mardi 30 mars 2010

Petites horreurs entre amies

Les femmes sont affreuses !
Je déjeunais, ce midi, (pléonasme ?) non loin de trois d'entre elles.
La cinquantaine alerte, impeccables dans leurs tailleurs, visages parfaitement maquillés, coiffures savamment permanentées, elles discutaient entre copines...
La conversation débuta par les malheurs d'une de leurs collègues qui venait de perdre son fils dans un accident de moto. Après s'être, brièvement, apitoyées sur le sort de la malheureuse, elles en vinrent à évoquer les cas similaires survenus dans leur entourage.
Le nez plongé dans un plat de rognons de veau sauce madère, je ne pus faire autrement que de les entendre. (ma mère m'a pourtant cent fois répété de ne pas écouter aux portes, mais que voulez-vous on ne se refait pas...)
Il s'avéra bientôt que chacune connaissait quelqu'un (une amie, une collègue, une vague connaissance) frappé par cette terrible épreuve. Je percevais ici et là quelques mots : "... son fils unique... grillé dans sa voiture..." , "J'étais à l'enterrement... Le mari était complètement effondré. Une loque." "... pleurait comme un gosse... Sa femme faisait meilleure figure... mais il faut dire qu'elle a toujours été très dure...", "... certains ne s'en relèvent jamais... ", "Je connais quelqu'un qui a tout quitté après ça...". Quant à une autre, "plus courageuse", elle avait su "faire face, grâce au sport"
A ce dernier mot, la conversation tourna ensuite sur les victimes d'accidents, anciens sportifs, brusquement contraints à l'immobilité, "ça doit être terrible pour eux", "dans un fauteuil toute la journée", "... aurait mieux fait de mourir !", puis par un dernier revirement, au moment du dessert, sur les méfaits de la ménopause.
Il n'y avait aucune compassion ni dans le ton, ni sur le visage de ces femmes qui étaient aussi, probablement, des mères. Les mots utilisés étaient durs comme des pierres, de celles dont on se sert pour lapider.
Je ne suis pas naïf au point de croire que la douceur est l'apanage des femmes et la brutalité celle des hommes, mais je n'ai pu m'empêcher d'être stupéfié par cette conversation glacée.
Je me suis naturellement demandé si ces trois femmes étaient amatrices de thrillers.
Se délectaient-elles des ouvrages de Maxime Chattam, Frank Thilliez ou Jean-Christophe Grangé ?
Etaient-elles des fans de la série Dexter ?
Que pensaient-elles de Saw et de ses multiples séquelles ?
Pensif, je les regardais s'éloigner à la fin du repas et finis par conclure que Groucho Marx avait tort quand il disait que "l'homme est une femme comme les autres". C'est l'inverse qui est vrai !
Le plus ennuyeux dans tout ça c'est que maintenant, je me demande si, pour plaire aux femmes, mon prochain roman ne devrait pas être un peu plus... saignant !

mercredi 24 mars 2010

Soirée dédicace avec les stéphanois de Paris

Le tout nouveau club des stéphanois de Paris m'a récemment contacté pour une séance de dédicaces privée assortie d’un buffet apéritif.

Attention réservation obligatoire !

Tous les détails à l'adresse suivante :

www.stephanoisdeparis.fr

Prix Sang pour Sang Polar du premier roman policier

L'association "Sang pour Sang POLAR", avec Les Amis de San Antonio, organise les 12 et 13 Juin 2010 le salon du Polar du Nord Isère.
J'ai découvert, presque par hasard, que "Les fantômes du Panassa" avait été nominé pour participer au prix Sang pour Sang Polar du premier roman policier.

Tous les détails aux adresses suivantes :

http://www.sangpoursang-polar.com/

http://sangpoursang-polar.blogspot.com/

vendredi 19 mars 2010

Un processus de sélection compliqué.

Je viens d'avoir en ligne mon éditeur, au sujet de mon recueil de nouvelles.
Tiède le gars... Très tiède.

Bref rappel pour ceux qui n'auraient pas suivi :

1) 3 octobre 2009, j'adresse mon projet de recueil de nouvelles aux NA. L'éditeur m'assure d'une réponde rapide.
2) 28 décembre 2009, le manuscrit est transmis aux membres du comité de lecture des NA
3) 12 février 2010, leurs commentaires sont disponibles
4) 13 février 2010, j'entame les corrections et les échanges
5) 5 mars 2010, je transmets la nouvelle mouture
6) 19 mars 2010, entretien avec l'éditeur.

Il ressort de cet entretien qu'un nouveau processus d'examen est nécessaire. Un autre comité de lecture devrait donc être sollicité, pour s'assurer de la pertinence d'une publication.

En effet, les recueil de nouvelles se vendent beaucoup moins bien que les romans et deux options sont envisageables (trois, si on compte le refus) : une mise en place réduite chez les libraires (pas de grandes surfaces) ou une sortie technique (livre disponible exclusivement sur commande et via les librairies électroniques).

Délais de réponse ? Cf. supra !

mardi 16 mars 2010

Reserve Now !

Comment n'y ai-je pas songé plus tôt ? C'était pourtant évident et tellement simple !
C'est au détour d'un échange avec cette chère MY que l'idée m'est venue. Ou plus exactement, qu'elle me l'a insufflée. En douceur. Naturellement.
Pré-réserver mon nouveau bouquin !!
Elle l'a fait. Ses amis l'ont fait. "Et ils virent que c'était bon ! " Non, je déconne...
Toute la joyeuse bande des Crouzet's fans (ou des Crouzet's friends pour la branche dissidente) a réservé mon recueil de nouvelles sur le site des Nouveaux Auteurs.
Un acte d'engagement. Une preuve de confiance.
Curieux, je suis allé voir sur le site la démarche à suivre et c'est bête comme chou ! On ne vous demande même pas de numéro de carte bancaire. Rien. Juste un email pour vous prévenir au moment de la parution. Simple comme bonjour je vous dis, et sans engagement de votre part ! Juré !
Alors, à ceux qui ont aimé "Les fantômes...", à ceux qui aiment les nouvelles noires et cruelles, à ceux qui suivent ce blog, à ceux qui croient en moi, à ceux qui se disent "pourquoi pas ?", aux fidèles de la première heure et aux convertis de la seconde, aux infidèles aussi... A tous, je dis : qu'est-ce que vous attendez ? Réservez maintenant en cliquant ici : http://www.lesnouveauxauteurs.com/docs/reserver.php?id=3667 !

lundi 15 mars 2010

Pour Joël, Jean-Pierre, Christin, Xavier, Aline, Corinne et My !

Quelle divine surprise, ce déluge de messages ! http://ecritsetchuchotis.blogspot.com/2010/03/florilege-2.html#comments
Une soirée entre ami(e)s au cours de laquelle on rit, on parle, on boit et on… discute de mon roman. C’est presque trop beau pour être vrai ! C’est un canular n’est-ce pas ?
Vous me faites le coup du « dîner de cons » et je suis l’invité virtuel trop… naïf.
Non, vous ne pouvez être aussi cruels… Il y a de la sincérité derrière vos mots. Vos remarques et observations sont trop justes… Votre enthousiasme, vos compliments…, tout ça ne peut être feint !
Faute de mieux, c’est donc un merci collectif que je vous adresse, mais vous méritez tellement plus. Grâce à vous mon livre continue de vivre et n’est pas un simple produit de consommation.
Un livre qu’on partage avec ses potes, dont on parle, dont on se souvient..., c’est sans doute le plus beau compliment qu’on puisse faire à un auteur dans cette société du tout jetable.
Il n’y en a pas tant que ça...
Laissez-moi feuilleter mon petit carnet de lectures, le dernier en date ouvert en 2005.
168 livres lus depuis janvier 2005… Lesquels ont été marquants ? Je me souviens de… « La huitième couleur » de Terry Pratchett, formidable fantasy humoristique, de l’implacable uchronie « Fatherland » de Robert Harris, du monumental « Nécropolis » de Herbert Lieberman, du « Successeur de Pierre » de Michel Truong, chef d’œuvre universel, (sans doute le meilleur roman qu’il m’ait été donné de lire), du romantique et délicieusement suranné « La machine de Balmer » de Claude Veillot, de l’efficace « Hot Springs » de Stephen Hunter, du douloureux « Preneur d’âmes » de Franck Herbert (Eh oui l’auteur de Dune !), du malicieux et nonsensique « Cirque du Dr Lao » de Charles Finney et tout dernièrement de l’envoûtant et rugueux « La piste oubliée » de Frison Roche.
Ca en fait neuf. C’est tout. C’est peu.
Alors si mon livre arrive à trouver sa place dans votre petit classement personnel (pour Xavier ce sera plus facile !), alors je suis comblé !
Vive les Crouzet’s fans et friends !
A la votre !

vendredi 12 mars 2010

Florilège 2

Suite et fin des commentaires du comité de lecture des NA.

Cette fois, j'essayais d'identifier les nouvelles les plus faibles et ça a donné :


Quelles sont les cinq nouvelles que vous avez préférées ?

« Best seller ma tenue en haleine car jusqu'à la fin je me suis demandée qui était l'auteur.
Cinq à sept, ma donné des sensations, disons, un peu fortes !
Travail au noir et il y en a une autre qui m'a fait rigoler à éclater de rire . »

« 1/Un plan presque parfait (pour la chute)
2/L'invasion (personnage principal malade ou clairvoyant, le doute subsiste)
3/Mortelles attractions (diabolique)
3'/L'épilogue (car on retrouve les 2 personnages féminins de la nouvelle précédente qui apparaissent encore plus diaboliques et qui "rencontrent" certains personnages d'autres nouvelles avec une chute originale)
4/Soirée pyjama (chute surprenante : les piégeurs piégés!)
5/Le prédateur (pour la surprise à la lecture, 1ère histoire qui met directement dans le bain!)
Cela fait plus justement 6 mais je ne savais pas si on pouvait considérer l'épilogue comme une nouvelle et en même il fait partie de mes textes préférés... »

« Un numéro introuvable (recherche de l'inaccessible). Cinq à sept (là j'ai été amusé par cette femme qui joue avec son amant ), Travail au noir, Best Seller (le plagiat et la journaliste qui poursuit le coupable comme un vautour autour de sa proie). Mortelles attractions et cela a été dur de n'en choisir que 5. Elles sont toutes bien. »

« Huis clos -l'ombre et la gloire -mortelles attractions -itinéraire bis -affaire Bouvier-d'Ortun
Pourquoi ? elles ont en commun d'être des nouvelles "abouties", avec un déroulement complet tout en laissant le lecteur libre d'en interpréter la conclusion. Elles sont variées. Du suspens, qui maintient le lecteur en haleine jusqu'au bout. Une écriture alerte, dynamique, une crédibilité dans le choix de ces nouvelles, bonne analyse des personnages »

Quelles sont celles qui devraient être écartées car, plus faibles, où parce qu'elles s'intègrent mal dans l'ensemble ?

« Même les chiens, m'a un peu offusqué à la fin car je ne m'attendais pas à cette chute ! »

« 1/ Itinéraire bis (vraiment trop macabre et ce, un peu gratuitement...)
2/ L'ange et le matou (plus faible) »


Finalement, ce ne sont pas ces nouvelles-là que j'ai écartées. Comme je les aimais bien, je les ai retravaillées pour leur offrir une seconde chance.
Comme le montre les réactions des membres du comité de lecture, il y a ceux qui ont adoré, ceux qui ont détesté et ceux… qui ont été déstabilisés.
D’où l'importance de bien "cibler" son lectorat !
Le titre du recueil qui, avec la couverture, constitue le premier contact avec le livre, sera donc déterminant.
Je ne conserverai pas « Mortelles attractions ». J’aimais pourtant cette idée de corps qui s’attirent irrésistiblement, au-delà de leur volonté, pour leur plus grand malheur. Il reflétait bien l’idée générale du recueil, mais il n’était sans doute pas assez explicite.
Je vous rassure, cette fois, je ne lancerai pas de nouveau concours.

J’ai d'ailleurs déjà un ou deux titres en tête…

mercredi 10 mars 2010

Florilège 1

Comme promis, quelques réactions des membres du comité de lecture piochées ici et là :

« J'ai tellement adoré que je n'aurais rien modifié. Il faut peut-être voir avec ceux qui vous ont moins noté. »

« Personnellement votre titre ne m'a pas accroché. Je l'aurais changé mais pas pour un titre d'une autre nouvelle, sinon mieux vaut garder celui-là. Un titre qui permet de faire ressentir au lecteur la séduction, le meurtre, le pouvoir, la recherche de l'inaccessible. »

« Je suis quelqu'un de très émotif, donc vous comprendrez ma réaction sur certains textes ! »

« En recevant le manuscrit, je m'attendais à lire une histoire, certes avec plusieurs personnages, mais pas des nouvelles ! »

« Je suis momentanément indisponible, je ne pourrais donc pas répondre à vos attentes. »

« Je peux juste vous conseiller de donner du rythme, du mouvement à vos œuvres. Jouez sur la respiration et sortez du cadre scolaire sujet_verbe_complément. »

« J'ai bien reçu votre mel mais le temps me manque pour me replonger dans votre livre. Je ne peux donc pas répondre à vos questions. »

« Je voulais relever un point que j'ai oublié de mentionner lors de mon évaluation et qui concerne l'épilogue de votre manuscrit. J'ai trouvé cet épilogue très intéressant et original. »

« Je tenais à vous féliciter car j'ai vraiment adoré vos nouvelles. »

A suivre...

vendredi 5 mars 2010

Deuxième étape

Voilà, j'ai rendu ma copie !
Depuis la mise à ma disposition des fiches du comité de lecture, j'ai bien bossé.
J'ai relu attentivement chaque texte, fait des corrections et écarté trois nouvelles qui ne relevaient pas directement du polar ou qui étaient plus faibles.
Ce n'est pas évident de tenir compte des remarques des lecteurs. Surtout lorsqu'elles sont divergentes !
J'avais demandé à chaque membre ses cinq textes préférés et les cinq qu'il avait le moins aimés et les réactions ont été... contradictoires.
Je m'y attendais un peu. La nouvelle, contrairement au roman, provoque une réaction immédiate du type "j'aime" ou "'j'aime pas", "c'est bien" ou "c'est pas bien".
Le roman, parce qu'il s'inscrit dans la durée et la profondeur, imprègne davantage le lecteur et suscite sa réflexion. On ne le quitte pas aussi aisément. Son atmosphère, son "odeur" vous poursuivent plusieurs heures encore. Parfois plusieurs jours.
Je n'ai pas voulu édulcorer les scènes que certains avaient jugées trop "hard" ou "crues". Elles ne sont pas, je crois, gratuites et servent le récit. D'ailleurs les scènes de sexe ne sont finalement pas nombreuses. Le sexe est au cœur de plusieurs récits sans pour autant que le contenu de ceux-ci soit pornographique.
Disons que ce recueil s'adresse à un public d'adultes. Que les frileux et les timorés passent leur chemin.
Je remercie les membres du comité de lecture qui ont bien voulu répondre à mes questions (cela n'a pas été le cas de tous et notamment de ceux qui m'avaient mal noté. J'ai d'ailleurs trouvé cela amusant. Il est plus facile de détruire que de construire n'est-ce pas ?) Leurs avis m’ont été d’une grande aide.

Je vous livrerai bientôt un petit florilège des réponses obtenues...

mardi 2 mars 2010

Commentaires complémentaires

Quelques commentaires complémentaires sur mon recueil que vous ne trouverez pas sur le site des Nouveaux Auteurs l’accès en étant réservé aux auteurs.
A rapprocher de ceux visibles à l'adresse suivante : http://www.lesnouveauxauteurs.com/docs/livre.php?id=3667

« 1. Autres commentaires : Pour un premier livre, je n'ai pas été gâté Vite le suivant.

2. Points à améliorer : le passage sur la pédophile, et un trop hard

3. Quels sont les aspects qui vous déplaisent ? Certaines scènes de sexes sont vraiment approfondies, ce qui en fait automatiquement un livre pour adultes. Cependant cela ne nuit pas au livre car cela met bien les personnages dans la surprise, le suspense et la mort. Et surtout cela ne devient pas vulgaire !
Autres commentaires : Tout est impeccable sauf le titre peut-être. Excellent livre de nouvelles.

4. Quels sont les aspects qui vous déplaisent ? Certaines histoires m'ont choqué par leur violence : Huis clos, Itinéraire bis, ... J'ai trouvé que certaines histoires étaient longues pour une nouvelle : L'ombre et la gloire, Huis clos. Que d'autres n'étaient pas abouties : L'ombre et la gloire, l'ange et le matou.. Que certaines n'étaient pas appropriés : Sylvia, L'invasion
Je pense que le style utilisé selon les nouvelles correspond bien à l'attitude des personnages. Certaines nouvelles sont lourdes en description alors que d'autres paraissent trop légères.
Points à améliorer : Je pense que certaines nouvelles sont à améliorer : - L'ange et le matou : rythme de l'histoire - L'ombre et la gloire : pas assez d'explication sur le comportement et la démarche de Gilbert Klein au début de sa nouvelle - Sylvia : je n'ai pas bien compris la chute et les personnages - Huis clos : trop long - L'invasion : incompréhension de cette nouvelle, pas assez de détails sur la personnalité du personnage principal - Itinéraire bis : pas d'explication concernant la chute
Autres commentaires : Pour un premier manuscrit, j'ai été séduite par le genre du livre et la diversité du style littéraire.

4. Quels sont les aspects qui vous déplaisent ? Ce qui manque pour un réel classement dans la catégorie "polar" c'est la partie enquête policière pour la découverte du coupable .

5. Si l’auteur acceptait de retravailler son manuscrit seriez-vous prêt à redonner votre avis : Bien sûr, mais je ne sais pas si je serais très objectif car je crois que je suis devenue fan !!

6. Quels sont les aspects qui vous déplaisent ? Le thème même n'ai pas véritablement ma tasse de thé, à forte dose (trop noir) mais ce n'est que mon goût personnel et ça ne retire bien évidemment rien à l'efficacité des différentes nouvelles : bonnes intrigues, bonnes structure, etc.
Autres commentaires : Comme mentionné plus haut, je ne suis pas fan de ce genre d'histoires à forte dose (du fait du thème même) mais j'ai tout de même apprécié de lire ce recueil que je trouve efficace tant dans son style que dans son contenu.

7. Quels sont les aspects qui vous déplaisent ? L'écriture en elle même n'a aucune originalité on est dans un style scolaire prémâché, la volonté de détails mène à l'ennui.Ca manque de souffle et d'énergie et on se remercie que ce ne soit que des nouvelles sinon on n'en aurai pas encore fini. Il y a une réelle langueur à la Lovecraft mais sans apporter l'univers et l'ambiance lourde de sens que ce grand auteur nous inspirait.
Points à améliorer : Il faut alléger l'écriture la rendre plus souple, adapter le rythme à l'histoire. L'idée des "attractions" est plutôt bonne et la façon dont s'est traitée est parfois original. mais l'écriture casse tout. Il faut réellement retravailler le rythme insuffler l'énergie à toutes ces histoires et sortir des sentiers battus des grands maîtres parce qu'à certain moment on se croirait dans un pastiche.
Si l’auteur acceptait de retravailler son manuscrit seriez-vous prêt à redonner votre avis : Oui car je pense réellement qu'il y un bon potentiel dans ce livre même s'il a du mal à s'exprimer pour l'instant
Autres commentaires : Je sais que j'ai noté dur mais j'ai essayé d'être réaliste et de faire des remarques constructives. Parce que bien écrit ce livre pourrait réellement être agréable à lire.

8. Quels sont les aspects qui vous déplaisent ? Trop dense, un travail d'élaguage semble s'imposer, l'auteur pourrait tirer deux recueils de son ouvrage.
Points à améliorer : Franchement, je ne suis pas certain que les épisodes concernant des problèmes de plagiat et de détournements de manuscrits intéressent beaucoup de monde. Je conseillerais à l'auteur de se livrer à des coupes sévères, à choisir ce qui lui paraissent les "meilleures" histoires, et à produire un ouvrage contenant entre 120 et 160 pages. »

A partir des fiches complètes j’ai engagé le dialogue avec chaque membre du comité de lecture.
Je vous tiens au courant de la suite des évènements… ASAP bien sûr !